Hors-stade – Trail des poilus

Les 10 et 11 mars 2018, plusieurs membres du club ont participé à la 7e édition du trail des Poilus à Ablain Saint-Nazaire dans notre région. Outre l’aspect trail, la course revêt un aspect historique important en rendant hommage aux soldats qui sont morts lors de la Première guerre mondiale. Chaque participant représentant ainsi l’un des soldats.

Plusieurs distances étaient au programme : un 17 km, un 29 km et un 61,5 km.

 

Un parcours inoubliable

David Dehaudt, entraineur au club, (et qui avait organisé un stage de trail dans les Vosges à la fin de l’été dernier) a réussi à entrainer plusieurs de ses camarades de club sur un parcours que les organisateurs ont, semble-t-il souhaité au diapason des conditions d’autrefois. Voici ses impressions :

« Alors ce trail… Comment dire ? Boue, boue, boue et boue ! J’en ai fait des cauchemars. […] J’en ai bien bavé ! J’ai rampé, glissé, nagé, escaladé, marché et je suis tombé plusieurs fois… Pour ne courir que très peu malheureusement. Mais les conditions météo de la veille y sont pour beaucoup. C’est un trail à faire au moins une fois dans sa vie en mémoire à nos combattants morts pour notre liberté.  […] Sinon grosse émotion avant le départ avec le texte sur les poilus. J’ai eu des frissons. »

Karine participait au 29 km et a été marqué comme David par l’aspect mémoriel de la course.
« On sent que c’est une course chargée d’histoire et rien que ces 30 km[29 km en fait] font que l’on perçoit que la vie de ces poilus a vraiment été horrible. »

Pour la course à proprement parler, elle se dit : « Très contente d’avoir vécu, et vaincu ce trail des poilus. Mais très difficile, musculairement et « articulairement »   , j’étais cuite sur les 5/7 derniers kilomètres. Le trail de Pierrefonds m’avait déjà habitué à la boue et ça a été la même chose avec… Une longueur de piscine en plus qui glace les muscles les articulations. C’est plutôt frustrant de ne pas pouvoir courir comme on le veut, on a l’impression que la prépa a servi à rien.Mais à la vue des résultats je me dis que certainement que si…7e femme, 108e au général, c’est pas si mal. Je suis plutôt fière. »


Mémorable, c’est aussi l’impression qu’a laissé le parcours sur Gladys et Peggy dont nous connaissons le penchant pour la rigolade quelque soit les conditions. Et sur ce trail des poilus, elles n’ont pas été déçues :

« Après quelques hésitations, Peggy et moi avons finalement réussi à récupérer 2 dossards pour le 17 km. Que dire de ce trail… Une course mémorable! On ne pensait pas y trouver tant de boue. Nous nous sommes bien amusées malgré tout. Des glissades, de bons fous rires… Les 2h18 sont passées vite. Les chevilles en prennent un coup mais on ne retient que les bons moments. Pour ma part,il s’agissait de mon 1er trail [et] j’adore ».

Et après ?
Peggy et Gladys ont remis le couvert la semaine d’après sur les 23 km du trail « Sur les traces de David », un trail organisé en souvenir d’un coureur de trail décédé accidentellement sur la route de retour du trail de 2 baies organisé au Touquet.

Pour Karine, ce sera « La bouillonnante » et la Transjurassienne où elle accompagnera David pour une balade buccolique dans le Jura (et un peu de boue).

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*