Hors-stade – Un dimanche sur les routes

Dimanche 04 mars 2018, les athlètes de l’AC Cambrai étaient nombreux à s’aligner lors de courses sur route. Une bonne partie ont participé à la course de la dentelle (label régional FFA) organisée par nos amis et voisins de l’Union Caudrésienne d’athlétisme (UCA), certains sont allés courir le semi-marathon de Fleurbaix (label régional FFA dans le cadre de leur préparation au marathon de Paris. Paris où s’organisait au même moment le semi-marathon de Paris (label international FFA).

 

Course de la dentelle – Podium pour Marine
A Caudry, Marine Vaucelles (JUF) (junior féminine) était engagé sur le 5 km.

« C‘est sur le 5 km du challenge [du Cambrésis] que je compte améliorer mon chrono pour ensuite être au niveau pour les compétitions officielles FFA [championnats]. Ce dimanche, j’ai fini 3eme féminine.

Ma course s’est très bien passée. Un peu de mal sur les 300 dernièrs mètres parce que j’ai sprinté sur la dernière côte pensant que l’arrivée était à la fin de celle-ci. Les 300 mètres sur la piste [du stade de Caudry] qui ont suivis, ont été long mais j’ai terminée [la course] avec un chrono record dont j’espère qu’il ne fera que de s’améliorer.

Depuis que le suis licenciée à l’AC Cambrai, […] j’ai bien progressé sur le 5 km comme j’ai pu le constater dimanche. Je ne subis plus la distance, mais je la parcours sans difficulté et en augmentant ma vitesse progressivement. Si j’ai bien une personne à remercier pour ça, c’est Brahim [son entraineur] ».

Engagée sur le challenge 5 km à titre individuel, elle participera aussi au challenge sur 10 km dans le cadre de son engagement pour l’association « Dans les yeux d’Hugo ».

Chez les féminines, notons aussi le résultat de Delphine qui remporte la course dans sa catégorie en 44’20 dans la catégorie des masters féminines 1.

Du côté des garçons, notons une belle série de deuxièmes places pour Gauthier Coache (CAM) qui parcourt les 5 km en 16’51 ; Emeric Freier (SEM) qui finit 2e senior en 15’55/

Toujours sur le 5 km masculin, soulignons le beau doublé en juniors avec la victoire de Lucas Lejay qui emporte la course dans sa catégorie en 15’12 devant son camarade d’entrainement Guillaume Stockmer qui boucle la distance en 15’44.

Résultats complets : https://tinyurl.com/yb5t5mhu

 

Semi-marathon de Fleurbaix
Plus au nord, à un jet de pierres de la métropole lilloise, plusieurs Cambrésiens avaient eu choisi de courir à Fleurbaix qui accueille un semi-marathon connu pour son parcours roulant.


Benoit et William, en pleine préparation pour le marathon de Paris avait inclus le semi-marathon de Fleurbaix dans leur préparation. Pas de record attendu, mais un bon moyen de se tester à un mois du marathon dans la capitale, puis dans la semaine, les deux amis ont accumulé plus de 100 km. Néanmoins, en bouclant le 21km097 respectivement 1h22min21s et 1h20min01s, Benoit et William. Ce dernier accrochant même sa qualification pour les championnats de France sur la distance par la même occasion.

Toujours à Fleurbaix, notons aussi les beaux résultats sur 10 km de Simon Deproot qui finit 3e junior avec un temps de 35’45 ; et de Bélinda Poulain (M1F) (masters féminines 1) qui finit elle aussi 3e dans sa catégorie avec un temps de 41’25. Chacun d’eux obtient la qualification pour les championnats de France du 10 km.

Résultats détaillés : https://tinyurl.com/ya8je9gb

 

Semi-marathon de Paris
Sous un temps bien plus humide, j’ai participé pour ma part au semi-marathon de Paris avec pour objectif de réaliser 1h45 voire si possible de passer en dessous. Après un départ sous un léger crachin mais sans trop de vent, la pluie s’est progressivement invitée à la partie après le passage sur les quais que nos amis du marathon, le mois prochain, apprécieront à sa juste valeur.

Malgré le temps qui se gâtait progressivement, j’étais en avance de 15 secondes sur chaque kilomètre jusqu’à la fin 13 km/début du 14e km. C’est là, au pire moment, alors que nous abordions la montée de la rue de Charenton qu’une douleur de plus en plus forte au genou droit se faisait sentir. Les 3 derniers kilomètres furent vraiment durs tant la douleur étant intense. L’objectif était néanmoins de finir le plus près possible des 1h45. Tous n’ont pas cette chance puisqu’à moins de 400 mètres de l’arrivée des secouristes nous ont demandé de nous écarter pour secourir un concurrent mal en point tandis que quelques dizaines de mètres avant, un autre concurrent était lui allongé sur le côté.

Au final, un temps correct d’1h46min38s étant donné le manque d’entrainement. Petit bonheur à l’arrivée avec la possibilité d’obtenir un thé bien chaud, fort apprécié après la pluie et le froid de la fin de course.

 

Résultats détaillés : https://tinyurl.com/yahf6uy8

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*